Séminaire sur l’état de l’avancée des terrains, les 17 et 18 décembre 2020

Fondation Luma à Arles en travaux. Photo : D. Sagot-Duvauroux –
La scène artistique arlésienne : un exemple de terrain présenté pendant le séminaire

L’objet de ce séminaire est de faire le point sur l’avancée des différents terrains d’étude et sur l’applicabilité de la grille d’analyse que nous avons élaborée sur le concept de scène, c’est à dire :
1) Décrire le réseau qui compose la communauté épistémologique à l’origine du marquage territorial ;
2) Décrire les configurations de ce territoire sur lequel la communauté est localisée : configuration sociale, économique, architecturale, urbaine ;
3) Identifier, décrire et localiser les lieux de rencontre de cette communauté (Places) ;
4) Identifier les valeurs, manifestes, engagements, connaissances spécifiques qui réunit cette communauté (spaces) ; les innovations qu’elle défend ;
5) Identifier les évènements et projets auxquels cette communauté participe sur et hors du territoire (Projects and events) ;
6) Identifier les personnalités qui jouent un rôle central dans l’animation de cette
communauté et dans sa mise en visibilité : people/talents ;
7) Identifier les effets de débordements de cette communauté sur son territoire en termes d’ambiance, de structure sociale, de transformation urbaine, de
confrontation/coopération avec d’autres communautés épistémiques ;
8) Décrire la façon dont les medias et les réseaux sociaux parlent de cette scène.
Nous consacrerons également une session aux questions méthodologiques (vendredi matin).


L’idée serait d’avoir pour les principaux terrains un protocole d’analyse commun des différentes entrées des scènes, qui sont, pour rappel :

  • Celui de la communauté elle-même dont on décrira l’ancrage territoriale et les spécificités ;
  • Celui de sa dimension extatique intra-territoriale : comment déborde-t-elle sur son territoire ? ;
  • Celui de sa dimension extatique extra-territoriale : Quelles sont les stratégies de mise en visibilité, de labellisation de ce territoire marque ;
  • Celui enfin de la façon dont les médias et réseaux sociaux participent à sa qualification, sa diffusion, sa transformation.


Parmi les questions que nous nous poserons, notons : Quel type d’analyse de réseau pouvons-nous faire ? Quelles données recueillir pour mesurer la dimension extatique ? Quelles données recueillir pour apprécier la présence dans les médias ou sur les réseaux ?


Le séminaire se déroulera sur 1 jour et demi, jeudi 17 décembre toute la journée et la matinée du vendredi 18 décembre.

Jeudi 17 décembre 2020
Matinée
La grille au prisme des scènes artistiques

9h15 – 9h20 – Introduction C. Ambrosino (PACTE) et D. Sagot Duvauroux (GRANEM)
9h20 – 9h40 – Learning from Montmartre, Vers une théorie des scènes culturelles : C. Ambrosino (PACTE), D. Sagot-Duvauroux (GRANEM)
9h40 -10h00 – La scène musicale angevine : G. Guibert (IRMECCEN), S. Emin (GRANEM)
10h00 – 10h20 – La scène rock associative de Montaigu : G. Guibert (IRMECCEN), S. Emin (GRANEM)
10h20 – 10h40 – La scène chorégraphique nantaise : P. Boivineau (UCO)
10h40 – 11h – Pause
11h- 11h20 – La scène artistique arlésienne : N. Moureau (Montpellier 3), D. Sagot-Duvauroux (GRANEM)
11h20 –11h40 – La scène de Bristol C. Chapain (université de Birmingham)
11h40 – 12h00 – Le quartier M50 à Shanghaï : B. Michel (Laboratoire Mobilités Réseaux Territoires Environnement, Université de Cergy-Pontoise)
12h – 12h20 – La scène carnavalesque de Salvador de Baia, M. Pitombo (Université Fédérale de Bahia, Brésil)
12h30 – 13h30 – Pause déjeuner

Jeudi 17 décembre 2020
Après-midi
Le concept de scène à l’épreuve

13h30- 13h50 – La scène techno créative à Nantes : E. Capron (GRANEM)
13h50 – 14h10 – La possibilité d’une scène écologique à Grenoble ? Jennifer Buyck (PACTE), Clément Combettes (PACTE), Jean-Paul Thibaud (AAU)
14h10 – 14h30 – La scène végétale angevine : I. Leroux (GRANEM)
14h30 – 14h50 – Naissance d’une scène BD à Nantes ? Sevil Seten (AAU), Ilona Touchard (AAU)
14h50-15h10 – Par quel bout prendre la scène ? La scène art dans l’espace public à Nantes E. Gangloff (AAU)
15h10 – 15h30 – La fabrique de l’innovation, le concept de scène au défi des makers, le modèle nantais : R. Suire (LEMNA)
15h30- 15h45 – Pause
15h45 – 17h15 – Premier bilan et Discussion

Vendredi 18 décembre 2020
Matinée

9h15 – 9h30 – Retour sur la première journée
9h30 –11h30Mise au point de protocoles méthodologiques communs pour les différentes approches du concept de scène :

  • celle de la configuration du territoire sur lequel la scène est présente ;
  • celle de la communauté elle-même dont on décrira l’ancrage territoriale et les spécificités ;
  • celle de sa dimension extatique intra-territoriale : comment déborde-t-elle sur son territoire ? ;
  • celle de sa dimension extatique extra-territoriale : c’est-à-dire sa visibilité et perception hors de son territoire ;
  • celle enfin de la façon dont les médias et réseaux sociaux participent à sa qualification, sa diffusion, sa transformation.


11h30-11h45 – pause
11h45 – 13h – Programme de travail pour l’année 2021 ; point sur le colloque d’avril 2021.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search