« Déjouer la Ville Créative ? Façonnements urbains autour du Grenoble Street art Fest’ et du graffiti grenoblois » de Léa Sallenave

En 2014, le parti écologique d’Éric Piolle remporte les municipales grenobloises. Il accepte de soutenir un nouveau festival, le Grenoble Street art Fest’. Ainsi, depuis 2015, les murs se couvrent d’images fictionnelles inédites et renouvellent l’étiquetage de la cité : elle est à la fois « branchée » et « populaire », attractive et accessible à tous. Comme toute initiative s’inscrivant dans le domaine public, celle-ci est lue tantôt de manière positive (ce festival serait un outil de valorisation territoriale, de cohésion sociale luttant contre les fragmentations spatiales), tantôt de façon critique (il déconsidérerait certains graffeurs, relèverait d’une faible qualité artistique). Quoi qu’il en soit, le festival devient prétexte pour questionner le rôle des images de rue in et off. Elles permettent d’analyser une façon dont peuvent se construire les territoires.

Résultat du travail de plusieurs artistes lors de la 3e édition du Festival. Photo de L. Sallenave, juin 2017.

Léa Sallenave, « Déjouer la Ville Créative ? », EchoGéo [En ligne], 44 | 2018, mis en ligne le 31 juillet 2018

Lire l’article complet

Membre du programme SCAENA, Léa Sallenave est assistante d’enseignement et doctorante en géographie à l’Université de Genève, en co-tutelle avec l’Université Grenoble Alpes. En parallèle de sa thèse consacrée aux liens entre activités de plein air et éducations populaires, elle a travaillé sur les expressions graphiques et plastiques produites dans les espaces urbains principalement grenoblois. Elle s’est intéressée notamment au Grenoble Street Art Fest’ comme événement festif contribuant à nourrir la Ville Créative. Ce festival a servi de point de départ à une exploration plus large des acteurs et actrices liés aux pratiques regroupées pêle-mêle sous l’expression « street art ». Elle a notamment analysé la place du graff sous l’angle des rapports de force urbains.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search