Appel à contribution de la revue « Políticas culturais em Revista » pour un numéro dédié à la culture et aux ambiances urbaines

La revue « Políticas culturais em Revista » lance un appel à contribution pour son deuxième numéro de 2020 intitulé Cultura e ambiências urbanas, dont les responsables éditoriaux sont Mariella Pitombo (UFRB) et Edson Farias (UnB).

Les chercheurs intéressés doivent envoyer leur article avant le 1er mai 2020, via le site de la revue.

Au cours des dernières décennies, la relation entre culture, économie et créativité a donné lieu à des discours et pratiques qui mettent l’accent sur le potentiel de développement économique à travers de la production de biens, de services et de produits culturels.  “L’économie créative » et ses corrélats (villes, quartiers, classes créatives) a fonctionné comme une sorte “branding concept” (Gibson & Klocker, 2004) qui a orienté les politiques de développement de plusieurs pays, régions et villes. Des spécialistes de l’économie créative tels que Charles Landry, Richard Florida et John Howkings – qui jouent souvent un double rôle, soit comme consultants auprès des gouvernements, soit comme interprètes et formulateurs de concepts – ont accentué leur valeur en tant qu’alternative pour la gouvernance et le développement territorial urbain dans le contexte de ce que l’on appelle “économie post-industrielle”. 

Ainsi, les activités culturelles et créatives sont apparues, non sans tensions, comme un vecteur important dans la production, la consommation et la transformation des environnements et paysages urbains. Ces coalitions gagnent des slogans et des modèles d’interprétation sous la forme de catégories telles que les villes, les quartiers et les grappes créatives. Cependant, ces schémas interprétatifs semblent parfois insuffisants pour saisir la complexité des phénomènes socioculturels qui prennent vie dans les paysages urbains, soit parce qu’ils mettent trop l’accent sur les questions économiques et institutionnelles, soit parce qu’ils poursuivent des schémas normatifs dans la recherche de modèles de gouvernance pour le développement des villes au détriment de la compréhension des complexes relations sociales qui se développent dans les territoires.

Ce que l’on ne peut nier, c’est que les activités artistiques et culturelles, qu’elles soient promues par des initiatives gouvernementales ou par des actions autonomes d’artistes et de collectifs culturels, ont donné des textures de plus en plus denses aux paysages urbains, créant des espaces de production, diffusion et consommation des biens et services culturels. D’autre part, cette tendance engendre la fabrication des diverses spatialités, accentuant parfois les inégalités, les exclusions et les tensions à travers leurs différents usages.

L’objectif de ce dossier est donc d’accueillir des recherches théoriques et empiriques sur la relation entre les expressions artistiques et culturelles et la fabrication d’ambiances urbaines à partir d’un large éventail d’interprétations. Ainsi, il est intéressant de rassembler des travaux sur les scènes artistiques et culturelles et la production d’ambiances urbaines ; les politiques culturelles et urbaines qui utilisent les expressions et les patrimoines culturelles dans le but de régénérer les villes, en contemplant leurs effets, tensions et conflits ; le rôle des artistes et des intermédiaires culturels dans la production des ambiances urbaines; l’invention de nouveaux territoires d’expérimentation et création artistique et culturelle ; les langues et expressions artistiques comme vecteur d’action politique en ville, entre autres.

En savoir plus


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search